A l’Epicerie Tounette, du producteur au consommateur sans détour

Crédit photos : Matthieu Gauchet

Marie Van Labeke et son cousin, Arnaud Cabaret, ont ouvert début avril 2021 une épicerie un peu particulière rue du Borrégo, dans le 20e arrondissement de Paris. Leur crédo : du local, du local et encore du local. Exit les produits qui font le tour de la planète avant de se retrouver dans nos assiettes. Ici, les produits arrivent directement de producteurs français, rémunérés au juste prix.

Circuit court et responsable

« Les fruits et légumes sont de saison et proviennent de maraîchers que nous connaissons, avec qui nous travaillons pour leur respect des sols et des produits », explique Marie Van Labeke. L’un de leurs principaux fournisseurs est un permaculteur installé en Picardie, où vit Arnaud. Alors avec son camion frigorifique, ce dernier récupère deux fois par semaine la cargaison et livre directement l’Epicerie Tounette. Idem auprès d’autres maraîchers. Arnaud s’occupe ainsi d’une partie des livraisons lui-même. « Un plus pour les producteurs qui préfèrent ne pas livrer eux-mêmes à Paris intra-muros. »

Ce circuit court, les deux associés l’appliquent à toute leur gamme : vins, terrines, produits secs, crémerie, mais aussi viande et poisson (truite) en provenance directe de Normandie. « Au total, nous travaillons avec une vingtaine de producteurs français », reprend la jeune femme de 32 ans.

Quant aux prix, ils ne sont pas négociés mais fixés par les producteurs. « Leur prix est le nôtre. A nous de voir, ensuite, si nous pouvons proposer leurs produits en boutique sans que cela soit trop cher pour nos clients, commente Marie. Certains produits peuvent donc paraître plus chers, mais leur prix reflète ce que devrait réellement coûter l’alimentation si nous respections les personnes qui nous nourrissent. »

Promouvoir une alimentation saine

En sourçant avec autant d’attention les produits, l’Epicerie Tounette vise la qualité. « Nous faisons le choix de ne pas nous attarder sur les labels et de privilégier le travail du producteur. Dans les faits, plus de 90 % de nos fruits et légumes sont bio par exemple, mais ce qui compte surtout c’est la façon dont ils sont produits. Souvent, les producteurs avec qui nous travaillons vont au-delà de ce qu’exigent les labels. »

Plus nutritifs et meilleurs pour la santé, les produits sélectionnés par l’Epicerie Tounette sont aussi plus goûtus, assure Marie. Pour cette ancienne avocate au Barreau de Paris – qui s’est découvert une passion pour le maraîchage et le commerce en travaillant dans l’épicerie direct-producteur Miam, installée dans le 19e arrondissement –, proposer des produits sains et qui ont du goût est une priorité.

Bien implantée dans le 20e

Après un an passé chez Miam, Marie a naturellement voulu créer sa propre épicerie direct-producteur. Et c’est en se baladant dons son quartier qu’elle est tombée amoureuse du local qui allait devenir l’Epicerie Tounette.

« La boutique est très sympa, elle se situe à l’angle d’un carrefour où se croisent cinq rues différentes. Je suis tout de suite tombée sous le charme », raconte-t-elle.

Avant d’être repris par la Semaest dans le cadre du nouveau Contrat Paris’Commerces confié par la Ville de Paris, l’emplacement de 55 mètres carrés de surface de vente avec un espace de stockage en sous-sol accueillait un café, puis un kebab. Rien à voir avec une épicerie direct-producteur. Néanmoins, un tel commerce manquait dans le quartier, alors les habitants ont vu d’un œil positif ce renouveau. « Nous avons immédiatement été accueillis chaleureusement », confie Marie Van Labeke.

Après trois mois d’activité, le bilan est d’ailleurs encourageant avec des résultats supérieurs au prévisionnel. « Nous espérons nous montrer à la hauteur de leurs attentes et continuer de grandir avec, pourquoi pas, un premier recrutement d’ici la fin de l’année. »

Epicerie Tounette
12 rue du Borrégo, Paris 20e
Du mardi au samedi : 10h30-20h