ZAC Pajol (18e)

2004 - 2014

Halle Pajol


Pilote, la ZAC Pajol, aujourd’hui achevée, l’a été à plusieurs titres : au titre du développement durable, du processus de concertation, dans la réflexion menée pour reconstituer un paysage urbain préservant la valeur patrimoniale du lieu et mixant les usages. Née de la volonté conjuguée des élus, des associations et des habitants, cette opération, dont la quasi intégralité des équipements était livrée dès 2013, contribue depuis au renouveau du quartier de la Chapelle et du 18e.

La concession d’aménagement de la Zac Pajol, confiée par la Ville de Paris à la Semaest, s’est achevée à fin 2014. Sur cette ancienne friche ferroviaire de 3 hectares, l’opération d’aménagement conduite par la Semaest, mixant rénovation d’ampleur et construction, a permis de créer des équipements culturels et sportifs, des équipements scolaires, un pôle entreprises, une auberge de jeunesse et des commerces ainsi que près de 9 000 m2 d’espaces végétalisés. L’année 2014 a vu l’achèvement des derniers travaux, avec l’ouverture, en septembre, de l’IUT accueillant 500 étudiants et la livraison en mars du jardin Rosa Luxembourg (inauguré en juillet 2014).

Un quartier vivant

Avec ses nouveaux équipements, ses espaces publics et espaces verts accueillants, ses commerces le long de l’esplanade, le pôle entreprises et l’auberge de jeunesse de 330 lits qui draine les touristes et peut accueillir différentes manifestations avec ses salles de réunion et sa salle de spectacle, le site contribue à la revalorisation du quartier. Suite à l’accueil des premiers commerces en 2013, le développement de nouvelles activités de proximité s’est poursuivi en 2014, avec l’installation de la boulangerie-pâtisserie américaine Bob’s Bake Shop et des ateliers connectés Draft. La Semaest poursuit la gestion des locaux via sa filiale, La foncière Paris Commerces.

Un site exemplaire

Pajol se situe à l’avant-garde de l’eco-conception. Les bâtiments sont à très haute performance énergétique (THPE) et la halle dégage un excédent d’énergie grâce à ses 3 500 m2 de panneaux photovoltaïques. L’eau et le chauffage sont fournis par le réseau de Chauffage Urbain (CPCU) auquel la ZAC est reliée par une sous-station intégrée. Des systèmes performants de récupération des eaux pluviales permettent d’assurer une gestion de l’eau optimale. Beaucoup de matériaux issus des démolitions ont été réutilisés sur place (bétons concassés) ou recyclés (aciers issus de la déconstruction de la halle).

Un paysage urbain remarquable

Sans tourner le dos à son passé et aux voies ferrées, mais en mettant en valeur l’histoire, le paysage ferroviaire, la beauté architecturale de la halle et des bâtiments des messageries conservés, et tout en innovant et intégrant des bâtiments d’architecture contemporaine, Pajol a su créer une ambiance particulière. Le jardin Rosa Luxembourg livré en 2014 s’est ainsi glissé sous la halle, devenant le premier jardin à la fois ouvert et couvert de Paris.

Découvrez les panneaux d'expositions

Lire aussi l'intégralité des publications "22 bis rue Pajol"

Découvrez le certificat HQE de l'IUT Pajol

 

 

Retour à la liste